Vous êtes ici :

Comment et où fêter Mardi Gras en Pays d'Ancenis ?

Ils annoncent de la pluie le matin et du soleil avec de rares averses pour dimanche 2 février, alors pourquoi ne pas fêter la Chandeleur ?

Vous êtes crêpes sucrées, crêpes salées ou les deux ? Et pourquoi ne pas organiser un repas de crêpes et de galettes du début à la fin avec les deux. 

Pour confectionner ces crêpes, vous pouvez utiliser des farines variées, mais la farine de blé est parfaite. Certains en profite pour incorporer du sucre à la pâte, à vous de voir. Envie d'un goût plus prononcé et plus "breton", choisissez la farine de sarrasin ou la farine de blé noir, idéal pour des crêpes salées.

Côté garniture, tout est permis !  Confitures, pâte à tartiner, chantilly, miel, fruits, complète oeuf-jambon-fromage, vous pouvez aussi opter pour une version végétarienne avec une sauce au fromage et des légumes comme les champignons ou le poireau associés à du poisson fumé de Loire.... faites preuve d'originalité et de créativité !

Côté présentation, vous pouvez aussi plier vos crêpes de mille et une façon pour épater vos convives : en aumonière, en triangle, en rectangle... 

Pas envie de cuisiner ? C'est pas grave, rendez-vous à la crêperie !

La petite histoire

origines et traditions de la Chandeleur

Peinture Présentation du Christ au Temple par MariePour tout le monde, évidemment, comme Mardi Gras, c'est la fête des crêpes que l'on cuisine à toutes les sauces ! Mais pas que... c'est avant tout une tradition chrétienne qui célèbre à la même date chaque année, le 2 février, soit 40 jours après Noël, le fait que "Jésus est lumière". Cela commémore la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem par Marie, tradition juive qui veut que le chaque premier-né mâle de la famille soit amené au Temple 40 jours après sa naissance afin d'être consacré au Seigneur. Cette durée correspond à la période durant laquelle les mères étaient considérées comme impures par la loi juive après leur accouchement, ce qui leur interdisait l'accès un lieu de culte. Ce délai écoulé, les mères pouvaient se rendre au temple et effectuer un sacrifice animal pour recouvrer ainsi leur pureté. 

Cette fête religieuse, également appelée la fête des chandelles, ou festa candelarum, met à l'honneur les lumières sous toutes leurs formes : bougies, cierges, lumière divine..., la crêpe représentant le soleil par sa forme et sa couleur blonde et l'allongement des journées jusqu'au printemps. L'occasion de réaliser une ambiance chaude et apaisante dans votre maison en plein coeur de l'hiver pour réchauffer les coeurs. Les chrétiens qui célèbrent la chandeleur à l'église portent d'ailleurs des bougies et cierges bénis qu'ils ramènent chez eux et déposent allumés sur le bord des fenêtres, pour se rappeler que la fin de l'hiver est proche et que l'on a encore des réserve de nourriture. Cela correspond également à la date de rangement de la crèche.

Il semblerait que cette célébration tire ses origines dans un rite romain plus ancien, les amburliales, lié à la purification de la ville et célébré par des procession au flambeau autour de Rome. Le pape Gélase 1er ou l'empereur Justinien aurait christianisé ce rite païen.

Il est de coutume que l'on retourne une crêpe en la faisant sauter dans la poêle avec une pièce dans la main gauche (à l'origine un Louis d'or). Si la crêpe retombe parfaitement dans la poêle, c'est un signe de prospérité financière pour l'année à venir. L'usage veut aussi que l'on place la première crêpe repliée sur une pièce de monnaie au-dessus d'une armoire pour attirer la bonne fortune et des récoltes abondantes. La crêpe de l'année précedente était alors jetée et on donnait la pièce à un mendiant.