Vous êtes ici :

Giovanni, de l'Italie à la Loire

Céline

Reporter de territoire de l'Office de Tourisme du Pays d'Ancenis

21/10/2017
LE CELLIER

 

Giovanni, menuisier charpentier qui emmène les gens en balade sur la Loire et pratique la pêche à l'épervier au Cellier.

Quel est ton parcours ?

Je suis né en France de parents immigrés italiens. Mon coeur m'a conduit à Nantes, puis au Cellier où j'ai posé l'ancre. Après avoir travaillé dans la restauration et la menuiserie, j'ai décidé de changer de vie il y a deux ans et de réaliser mon rêve. J'ai acheté et restauré une coque de bateau pour emmener des passagers en balade sur la Loire et leur faire partager ma passion pour la pêche à l'épervier.

Peux-tu nous en dire plus sur cette pêche ?

C'est une technique traditionnelle qui consiste à jeter à l'eau un filet plombé pour capturer du poisson. 

Plus jeune, je la pratiquais dans le marais avec mon oncle en Italie. Quand je suis arrivé ici, cette technique de pêche avait disparu. Petit à petit, avec d'autres pêcheurs, je l'ai réintroduite. Je pense souvent à mon oncle italien, un peu mon 2ème papa. Il m'a appris tellement de choses sur la pêche, la chasse, les champignons. J'en suis fier. Pour lui, c'était une passion ; moi, j'en ai fait mon métier.

La pêche à l'épervier

Que fais-tu en ce moment ?

Mon bateau est en hivernage pour sécher. J'en profite pour le remettre en état et faire quelques travaux d'aménagement au niveau du ponton de Beaurivage au Cellier, un site où Louis de Funès aimait admirer la Loire.

Que t'apporte la Loire ?

Quand je vais seul sur la Loire avec mon bateau, c'est un sentiment de liberté et d'apaisement. C'est un moment où je pose mon cerveau.

Pictogramme flèche retour au menu

Commentaires (0)

Pas encore de commentaire

Ajouter un Commentaire