Vous êtes ici :

Idées lectures pour le confinement

Ludivine

Experte des Réseaux sociaux à l'Office de Tourisme du Pays d'Ancenis

Le 20/03/2020
ANCENIS SAINT GÉRÉON (44150)

Rester à la maison c'est aussi prendre du temps pour soi.... Prendre le temps de faire des choses qui jusqu'ici pouvaient paraître moins importantes... C'est notamment le cas de la lecture !

Alors on ressort les bouquins rangés dans un petit coin et qui attendent depuis des semaines qu'on prenne le temps de les feuilleter. Pour les adeptes des liseuses, c'est le moment de se connecter pour en charger quelques nouveaux ...

Et pour vous aider, l'équipe de l'Office de Tourisme vous propose de découvrir ses coups de coeur...

"Lire c'est voyager. Voyager c'est lire."

Victor Hugo

Marie-Laure

"Ce qui ne tue pas"

Rachel Abbott

Rivalité féminine, faux-semblants, manipulation et vengeance mortelle... La reine du polar anglais revient en force avec un thriller aussi retors qu'addictif.

Cleo North sait qu'elle devrait se réjouir pour son petit frère Marcus. Pourtant, rien n'y fait, elle ne sent pas du tout sa nouvelle compagne, Evie, et voit d'un très mauvais œil l'influence croissante de la jeune femme sur son frère. Et puis que signifie cette propension à se blesser " accidentellement " sans arrêt ? Une manière d'attirer encore davantage l'attention de Marcus ? Comme si son pauvre frère, cet artiste si talentueux et si vulnérable, n'avait pas été déjà assez éprouvé par le décès de sa première épouse...
Un soir, un appel à la police, deux corps retrouvés dans la somptueuse demeure des North. Celui de Marcus sans vie, celui d'Evie ensanglanté. Un jeu sexuel scabreux ? Une dispute qui aurait mal tourné ?
Derrière les apparences, qui est le bourreau et qui est la victime ? À travers les voix d'Evie et de Cleo, deux visages du défunt émergent.
Pour l'agent Stephanie King commence l'enquête la plus brutale, la plus ahurissante de sa carrière.

Anne-Gaëlle

"Conversations"

Jorge Bernstein & Fabcaro

Les éditions Rouquemoute publient CONversations, un livre qui compile les meilleurs dialogues entre Jorge Bernstein et des “brouteurs” via les réseaux sociaux, le tout illustré par Fabcaro (Zaï Zaï Zaï Zaï, Et si l’amour c’était aimer ?). L’auteur explique : “Chaque jour ou presque depuis dix ans, je plante une graine de connerie bon enfant sur Facebook et je la laisse pousser dans le terreau fertile des fils d’actualité. La voilà sortie de mon esprit tordu, elle vit sa vie virtuelle et libère mon cerveau pour la suivante.” Après avoir parodié les modes d’emploi de meubles en kit dans KÅTALÖG et des photos d’antan dans L’Humour Légendaire, Jorge Bernstein part cette fois-ci à l’assaut de ces “escrocs du web, qui, sous une fausse identité (généralement séduisante et féminine), tente de vous extorquer de l’argent” : “Je reçois régulièrement des messages privés de femmes volages et volubiles m’invitant à faire plus ample connaissance. À la différence de 99 % des personnes saines d’esprit, j’y réponds. Soudain, une connexion s’établit pour ces lointains comptes fictifs. Un couillon crédule semble mordre à l’hameçon. Ils termineront, hélas, noyés dans un océan de réponses sans queue ni tête, de calembours douteux et de blagues potaches, emportés dans des abysses d’absurdités. Ce jeu de dupes a donné naissance à CONversations. Des dizaines d’échanges reproduits sans aucune retouche, qui touchent du doigt l’essence même de notre condition humaine : le grand n’importe quoi.”


Adeline

"Rural"

Etienne Davodeau

C'est l'histoire d'un coin tranquille à la campagne. Un couple achève d'y retaper une vieille bâtisse devenue en dix ans de travaux une agréable maison. Un peu plus loin, trois jeunes paysans, convaincus qu'une autre agriculture est possible, tentent le pari du bio. Tout va bien, jusqu'au jour où la nouvelle tombe : le tracé d'une future autoroute passe ici-même. Durant une année entière, Étienne Davodeau a suivi ces gens crayon en main, a mené son enquête sur les origines de cette décision absurde et ses répercussions dramatiques sur la vie d'une région.

Marion

"Shades of Magic"

V. E. Schwab

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé. Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur… Découvrez Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d’une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d’une grande originalité qu’elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Céline

"Changer l'eau des fleurs"

Valérie Perrin

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires, se révèlent lumineuses.
Après l'émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l'histoire intense d'une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l'ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d'humanité.

Un hymne au merveilleux des choses simples.

Patricia

Géo

Magazine

Avec GEO, partez, chaque mois, à la découverte du monde !

Explorez les plus beaux pays à travers des reportages photo époustouflants et des carnets de voyages étonnants. Un magazine qui vous permet de voir le monde autrement.

Ludivine

"Quand nos souvenirs viendront danser"

Virginie Grimaldi

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.

Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »


À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

Céline

 "Ze Journal de la Famille (presque) zéro déchet"

Bénédicte Moret

 

Bien connue en France, la famille Zéro Déchet prend la plume pour nous raconter ses péripéties familiales vers un mode de vie sans déchet. De la prise de conscience à un nouvel équilibre, ce qui ne devait durer qu’un an devint finalement un véritable sacerdoce ! Une aventure déjantée pleine d’autodérision, à l’opposé de notre société de consommation excessive.